Les grandes tendances du digital learning confirmées par la crise du COVID-19 ?

Posté par le 22 avr 2020

DLM2020L’AFINEF était invitée le 10 avril dernier au RDV d’experts organisé par MySeriousGame pour un long échange autour de la crise du COVID-19 et ses impacts sur les usages du Digital Learning. L’occasion pour Hervé Borredon, vice-président en charge des Marchés pour la formation professionnelle, de rappeler le positionnement de l’association sur ce segment et de revenir sur les grandes tendances telles qu’apparues dans l’édition 2020 du Baromètre AFINEF du Digital Learning.

 *

Une nouvelle cartographie pour définir la formation professionnelle 

Dans l’approche et le traitement de ses problématiques, l’AFINEF a échafaudé une cartographie de la formation professionnelle qui distingue :

  • la formation initiale à vocation professionnelle qui englobe l’enseignement professionnel (des lycées pro jusqu’aux CFA et aux GRETA),
  • la formation professionnelle traditionnelle dans laquelle sont regroupés les salariés, demandeurs d’emplois ou actifs en reconversion qui sont formés par leur entreprise ou les institutions ad hoc (Pôle emploi par exemple)
  • la formation individuelle des salariés qui souhaitent se perfectionner ou développer de nouvelles compétences en vue d’évoluer dans leur carrière.

Aux confins de ces 3 axes, il faut ajouter l’orientation, non pas seulement celle des élèves et étudiants qui entrent dans le monde actif, mais également l‘orientation professionnelle tout au long de la vie qui prend une place centrale avec les questions d’évolution de carrière ou de reconversion.

Naturellement, le digital learning s’inscrit dans toutes ces différentes dimensions avec les outils mis à la disposition des divers acteurs pour faciliter le développement des compétences.

L’édition 2020 du Baromètre AFINEF du Digital Learning 

Par rapport aux précédentes éditions et parmi les tendances fortes, celles du Baromètre AFINEF 2020 ont permis de mettre en valeur :

  • la maturité des usages et une forte acculturation au digital learning, que le contexte COVID-19 devrait sans doute encore accélérer ;
  • le développement du blend learning qui ne se limite pas à ce mixte entre formation en présentielle et à distance, mais qui intègre aussi toute la diversité des ressources désormais à disposition et utilisées pour élaborer des parcours de formation.

Le baromètre AFINEF 2020 montre également que c’est désormais davantage la recherche d’efficacité des formations dispensées que la volonté de limiter les coûts qui motive les entreprises à choisir le digital learning.

Pour aller plus loin

 

Partager
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>